1. Page d'accueil
  2. Episodes
  3. Saison 4

4#10 La chambre chinoise

image de l'épisode

Episode 71
Réalisé par : Dennis Smith
Ecrit par : Ken Sanzel

Personnages principaux (acteurs) :
Don Eppes (Rob Morrow), Charlie Eppes (David Krumholtz), Alan Eppes (Judd Hirsch), David Sinclair (Alimi Ballard), Colby Granger (Dylan Bruno), Megan Reeves (Diane Farr)

Personnages secondaires (acteurs) :
Agent spécial Liz Warner (Aya Sumika), Tim King (Chris Bruno), Technicienne du FBI (Tymberlee Chanel), Ben Blakely (Enrico Colantoni), Sarah Blakely (Megan Gallagher), Femme plus âgée (Breon Gorman), Max Devane (Clifton Powell), Jonas Grover (Joseph Lyle Taylor), Garde (Alexander Wells)

Version Originale :
Titre : Chinese Box
Première diffusion : sur CBS, le 14 décembre 2007
Audience (première diffusion):

Version Française :
Titre : La chambre chinoise
Première diffusion : sur M6, le 29 juillet 2008
Audience (première diffusion): 2,1 millions

Navigation + :
Transcripts :
Sous Titres :
Captures : Sur une page unique | Dans la galerie
En parler : Le sujet officiel sur le forum

bannière de l'épisode

Résumé rapide

Un agent de surveillance du FBI pénètre armé dans le bâtiment fédéral, et tire sur un agent. Il se réfugie dans un ascenseur, David se porte otage.

Résumé

25 ans / 600 heures de vidéo / 2.4 Gigahertz / 2 joueurs

Dans les bureaux du FBI, l’équipe de Don travaille sur une enquête, Megan et David partent en planque. Pendant ce temps là, Liz prépare ses affaires, elle va aux stups quelques semaines, Don regrette sa décision parce qu’elle est un très bon agent et, pour lui elle a toujours sa place dans l’équipe. Elle ne pense pas qu’il serrait du même avais si c’était elle qui avait rompu.
Charlie arrive avec Alan au FBI, où il doit à contrecœur faire des photos pour la promotion de son livre. Il regrette le fait que plus son livre ait de succès plus il s’éloigne des mathématiques.
Dans le hall du bâtiment, David propose à Megan des places pour un match, elle refuse, elle doit repartir quelques jours sur la côte Est, il lui dit que c’est étrange parce que Larry aussi ! Il a parié avec Colby et gagné 20 dollars, qu’elle se remettrait avec Larry. David doit remonter chercher son portefeuille.

A ce moment là, un homme force le passage de sécurité et tire sur un autre homme, en se réfugiant dans l’ascenseur il prend une femme en otage. Il dit que ce n’est pas de sa faute que c’est de la légitime défense, que tout le monde veut sa peau, que tout le monde le harcèle. Quand Megan lui demande ce qu’il veut, David comprend qu’il veut un otage et se porte également otage. Il essaie de discuter et de parlementer avec l’homme, lui dit que ça va être compliqué pour lui de surveiller ce qui se passe à l’extérieur comme à l’intérieur et surtout s’il ne veut pas faire d’erreur.

Il dit à David que s’il lâche la porte de l’ascenseur il laissera partir l’otage, Megan ne veut pas, mais David est d’accord. L’homme libère la femme, David retire son pied et la porte se referme sur les deux hommes, qui ont leurs armes pointées l’un vers l’autre.

- Générique -

L’homme bloque l’ascenseur, il est agité, il a besoin de calme pour réfléchir. David lui donne son nom, et lui demande le sien : Ben Blakely.

Megan interroge l’homme touché, un agent de sécurité, il a engagé Ben Blakely comme sous traitant pour les filatures, un génie des écoutes téléphoniques et des caméras cachés. Il a fait parti des intervenants extérieurs quand les opérations spéciales étaient débordées, il a été recruté sur un dossier concernant la mafia pour une surveillance traditionnelle. Il avait un comportement irrationnel, il pensait qu’il était sur écoute et suivi, son accréditation lui avait été retirée.

Don descend dans le hall, et demande à Megan des explications et pourquoi David s’est porté otage. Elle lui demande de ne pas juger parce qu’il n’était pas là, mais que c’était la meilleure solution et David a sauvé l’otage.

Le groupe d’intervention et l’agent King arrivent, ils se préparent à faire une descente en rappel dans la cage de l’ascenseur. Ils veulent agir au plus vite, mais Megan leur demande d’attendre, il faut commencer par écouter Blakely, qu’il sache qu’on l’écoute. Don leur demande de se mettre en position mais d’attendre son signal avant d’agir.

Charlie réfléchit à un concept qui pourrait aider David.

Ben pense qu’à l’extérieur ils se préparent tous à l’abattre. David le rassure en lui disant que ce n’est pas ce qu’ils veulent, mais il ne le croit pas. Il lui demande alors quel était son plan, s’il comptait entrer et vider son chargeur et repartir, mais Ben Blakely n’avait aucun plan. Il avait déjà demandé à plusieurs reprises à Max Devane, l’agent sur qui il a tiré, d’arrêter de le faire suivre et de l’espionner parce qu’il n’avait plus d’intimité, il se demandait en permanence où étaient ceux qui l’observaient.
Don entre en contact avec Blakely, il lui demande de se rendre, il ajoute qu’il fera tout ce qu’il peut pour assurer la sécurité de David. David dit à Ben, qu’il a besoin de temps pour y voir clair et réfléchir, et que s’il ne répond pas, il va les inciter à agir, et ce n’est pas ce qu’il ne veut.

David rassure Don en lui disant que tout va bien. David demande calmement à Ben quelles sont ses intentions. Mais Ben est agité, il n’a pas envie de parler, ni qu’on l’observe et coupe la caméra de surveillance.

Pour King, il faut couper l’air conditionné et arrêter l’éclairage et ensuite insérer une fibre optique dans la cabine.
Charlie intervient en leur disant qu’il ne devrait pas essayer de voir ce qu’il se passe à l’intérieur. King lui demande si c’est lui « le boss des maths », parce qu’il n’est pas un agent mais il a les mêmes droits. Droits qui sont légitimes pour Don.
Charlie explique le concept de chambre chinoise, une expérience de pensée au cours de laquelle un ordinateur dans une pièce reçoit des questions rédigées en chinois et répond en chinois. Sa programmation est parfaite si bien que la personne qui interroge pense avoir affaire à quelqu’un de réel, c’est le test de Turing. En imaginant un homme dans la pièce qui ne parle pas chinois, mais qui répond aux questions par des réponses prédéfinies… Charlie est interrompu par King, mais quand Charlie leur dit que la solution est beaucoup plus abstraite, Don ne comprend pas pourquoi il ne faut pas regarder, parce que pour lui plus il y a de renseignements mieux c’est. Charlie leur dit qu’en fait David et Blakely ont une logique sémantique qui leur est propre. Don interrompt la conversation et demande à King combien de temps il leur faut pour intervenir ; comme ils ont un visuel, une dizaine de minutes sera suffisant, ils vont placer un tireur à l’endroit où la cloison est la plus fine. Il leur demande d’installer la caméra.

Charlie rappelle à Don qu’il s’est rarement trompé depuis quatre ans.

Megan interroge l’ex femme de Blakely, depuis la mort de leur fils dans un accident de voiture il s’est plongé dans son travail. Ça fait 25 ans qu’il pense être observé, il fouillait l’appartement pour trouver des micros, évitait les caméras de surveillance.
Elle ne pense pas pouvoir les aider, pour elle, elle est la personne qui a le plus de mal à le comprendre.

Dans l’ascenseur, Blakely et David ont toujours leurs armes pointées l’un vers l’autre. Il fait de plus en plus chaud, David suppose que le système de sécurité est enclenché, en cas de problèmes ils économisent l’énergie.
David répond à Ben qu’à l’extérieur, ils essaient de trouver une solution pacifique à cette situation. Colby avec deux agents du groupe d’intervention descendent en rappel dans la cage d’ascenseur.
David demande à Ben les raisons de son acte, pour lui Devane le faisait suivre et surveiller, il a ruiné tout son travail pour couvrir quelque chose. Malgré l’insistance de David, il ne dit rien et aperçoit la caméra dans l’ascenseur, il demande à Don de l’enlever.
Ben s’énerve de plus en plus, et commence un compte à rebours au terme duquel il compte tirer.
Don demande à Colby d’enlever la camera, pour King c’était une mauvaise idée, parce qu’ils lui font croire que c’est lui qui commande. Don propose l’imagerie thermique mais celle-ci n’est pas aussi précise pour un tir sans risque. King parle de Charlie à Don et lui demande s’ils doivent tenir compte de son avis.

A l’hôpital Megan et Liz interrogent Max Devane, pour elles, il y a eu un élément déclencheur dans le comportement de Ben, et il cache quelque chose.
Dans le dossier sur la mafia, il a eu l’ordre de tout arrêter six semaines avant de renvoyer Blakely, mais il a dit à Ben de continuer les observations et les écoutes jusqu'à la date prévue des opérations.

Dans l’ascenseur, David continue de faire parler Ben Blakely, il fait de la surveillance depuis 25 ans, il pense que le FBI l’a fait surveiller et peut le prouver. Il veut savoir pourquoi on le surveille, ça l’obsédait, il n’arrivait plus à dormir ni à se concentrer.

La camera est en place, mais la cabine est trop petite donc la signature thermique trop floue.
Charlie se confie à Alan, il est vexé par le fait que Don l’ait écarté de l’enquête mais surtout parce qu’il ne lui a pas laissé le temps d’exposer ses idées, alors que lui sait qu’il a raison.

Charlie à Alan : C’est faux ce que je dis, c’est moi qui ai échoué, j’ai pas réussi à me faire comprendre, quelque fois dans ma tête les choses paraissent tellement claires, que quand je dois les transformer en mots soit ces mots n’existent pas, soit je n’arrive pas à les trouver, et … tu ne peux pas imaginer à quel point c’est douloureux, c’est terrible d’avoir une idée qu’on n’est pas capable de faire partager.

Don les interrompt, il veut savoir si Charlie peut lire l’imagerie thermique. Il demande à Don de lui laisser du temps pour lui réexpliquer le principe de la chambre chinoise mais Don n’a pas le temps, ils vont donner l’assaut et il veut juste savoir comment augmenter les chances de David.

Dans l’ascenseur, il fait de plus en plus chaud, les deux hommes ont toujours leurs armes à la main, mais sont de plus en plus fatigués. David raconte à Ben que quand il était petit il écoutait les conversations téléphoniques de sa sœur, pour Ben la curiosité c’est le propre de l’homme, pour connaître le coté obscur où l’autre cache toutes les réponses, mais en fait cette personne cache peu de chose, seulement un peu de sa vie. David lui demande alors ce qu’il cherchait. Pour Ben on ne peut pas comprendre le deuil si on n’a pas perdu un enfant, et quand on comprend on sait que si cela se reproduit on ne pourra pas le supporter.
Quand il était en mission, Ben n’écoutait pas les conversations parce qu’il n’avait pas la force d’entendre la souffrance, il ne pouvait pas arrêter son travail, après 25 ans qu’aurait-il fait ?

Alan emmène du café et des cookies à Charlie qui travaille sur le partitionnement de données en grappe homogène, pour isoler les signatures thermiques de David et Ben. Elles correspondent et se superposent, comme deux bancs de poissons qui se croisent mais en analysant les données comme le mouvement ou le comportement de chaque poisson, on peut les séparer en deux bancs distincts.

Alan reconnaît le type d’ascenseur c’est un A 400, il a été consultant sur un projet qui possédait quatre ascenseurs du même modèle.

Megan et Liz cherchent des indices personnels sur Blakely. Sur son ordinateur il y a un dossier qu’il a nommé «  Them » (Eux en anglais), il comprend des fichiers de vidéo surveillance où il apparaît.

Alan explique à Don, Colby et King que les ascenseurs sont équipés d’un contrôleur de vitesse qui empêche l’ascenseur de descendre trop vite. En coupant le système de freinage d’urgence, la descente se fait lentement parce qu’elle est contrôlée mais ça laisse à Blakely le temps de tuer David. En coupant le contrôleur c’est la chute libre à pleine vitesse sur 5-6 mètres, ils pourront profiter de la panique pour donner l’assaut.

David demande à Ben de rétablir la communication, le silence doit rendre nerveux Don et son équipe, et ils doivent connaître ses exigences, mais pour cela il doit leur parler. S’ils pensent qu’ils n’arriveront pas à le raisonner ils feront descendre l’ascenseur et donneront l’assaut. Ben Blakely dit que s’il a tiré sur Devane c’était pour se protéger et pour que les choses redeviennent comme avant, mais il n’était pas prévu qu’il y ait un otage. David se propose d’aider Ben qui a peur d’aller en prison, il pense que David a tort, « vivre n’est pas sa meilleure option ».
Megan et Liz montrent les vidéos à Charlie et Don, la plupart des cameras de surveillance fonctionnent sur un réseau non protégé, sur une bande de 2.4 Gigahertz, comme une connexion wifi qui est facilement interceptable. Charlie se propose alors de retrouver d’où Blakely était espionné en appliquant la géométrie inversée sur les lieux où les images sont claires.

Colby remercie Alan pour l’idée du contrôleur mais Alan n’est pas aussi rassuré, pour lui si David est touché ce sera de sa faute. Colby lui dit qu’il n’existe aucun manuel pour gérer ces situations et qu’ils font de leur mieux pour prendre les meilleures décisions.

Charlie est sûr à 65 % de la position de David dans l’ascenseur, ce qui n’est pas suffisant pour Don, Charlie leur conseille de renoncer. King demande à Charlie ce que dit la chambre chinoise. C’est une analyse des objectifs que s’est fixés Ben Blakely et de l’impact de David sur son environnement.
Ils lui demandent si en l’appliquant ils peuvent regarder à l’intérieur, mais s’ils regardent ils vont créer une interaction parasite entre l’observateur et le sujet. Don et King ne peuvent plus attendre ils décident de lâcher l’ascenseur, ils vont prévenir David par le code qu’il a avec Colby : Mexico.
Colby demande à Don de faire partie de l’intervention, David est son coéquipier il le connaît, il pourra anticiper ses gestes et il sera là en cas de problème.

Don dit à Ben qu’ils ont trouvé les vidéos et qu’il était réellement surveillé, il lui propose son aide pour savoir qui le surveillait. Ben dit qu’il sait que c’est Max mais il veut savoir pourquoi et que de toute façon ils étoufferont l’affaire pour se protéger. Don insiste et lui repropose son aide, mais devant la non coopération de Ben, il donne le signal de faire descendre l’ascenseur.
David qui a compris le message grâce à « mexico » se jette sur Blakely, mais celui-ci récupère l’arme de David et tire sur le groupe d’intervention qui a fait feu sur eux. Colby ordonne de cesser le feu. David et un homme du groupe d’intervention sont touchés.

Ben Blakely dit à Don qu’il a le contrôle de la situation, David ajoute qu’elle est inchangée, il ment pour ne pas donner tous les pouvoirs à Ben.
King est en colère contre Colby qui a pris l’initiative de fermer la trappe, Colby ne voulait pas que l’on tire sur David, les hommes du groupe d’intervention tirent sans réfléchir. Don intervient et King lui dit d’aller parler à Charlie parce que lui au moins ne change pas d’avis.

Liz et Megan se rendent chez l’homme qui surveille Blakely, il a été engagé par des personnes qui s’occupent de la campagne du candidat au poste de gouverneur qui a essuyé plusieurs scandales en quelques semaines. L’homme est remonté jusqu’à Blakely, qui surveillait le candidat, et l’a surveillé à son tour pour connaître son employeur.

Charlie explique à Don que Ben Blakely enregistre des informations sans jamais comprendre leur signification, il veut rester en vase clos. Pour son explication Charlie installe des cookies sur la table.
Le Chong est un jeu de type impartial qui il se joue à deux, à tour de rôle les joueurs choisissent un cookie et mangent la ligne ou la rangée qu’il occupe, tout en évitant le cookie en bas à gauche qui est empoisonné. Si le premier joueur ne commet pas d’erreur, il doit gagner. Dans ce cas, David qui a joué le premier en se portant otage a l’avantage sur Blakely, donc Don doit donner le pouvoir de décision à David. Charlie demande à Don à qui il voudrait s’en remettre s’il était dans l’ascenseur.

Après sa retraite on a proposé à Max Devane d’occuper le poste de chef des renseignements auprès de l’actuel gouverneur, il a alors demandé à Blakely d’espionner le rival du gouverneur.

Dans l’ascenseur, Ben pense que c’est terminé pour lui et que le mieux pour lui est qu’il soit tué, c’est la première fois depuis sept ans qu’il parle aussi longtemps avec quelqu’un. Il rend à David son arme et demande de le tuer. David refuse, Ben de plus en plus agité lui dit que si David ne le tue pas, c’est lui qui le tuera.
Don dit à Ben Blakely qu’ils ont la preuve qu’il était surveillé par Devane, il a tout avoué et il sera jugé, et finit par dire à David que c’est à lui de négocier. David dit à Don qu’ils vont sortir.
Ben menace David de le tuer, mais il lui répond que s’il fait ça, le groupe d’intervention n’hésitera pas à le tuer. David lui dit qu’il sait qu’il n’est pas un tueur, il est seulement fatigué de surveiller les gens, d’être seul et effrayé d’avoir le choix.
Ben pointe son arme sur David, et lui demande s’il est sur de ce qu’il dit, David lui répond qu’il parie sa vie dessus et appuie sur le bouton de l’ascenseur.
Le groupe d’intervention se met en position pour tirer, mais quand les portes s’ouvrent, David est devant Ben qui a les mains derrière la tête.

Dans la salle de repos, Don demande à Liz s’ils n’ont pas eu tort, et lui propose de leur laisser une autre chance. Liz lui demande s’il pense que ça vaut le coup ou si c’est parce qu’il ne supporte pas d’avoir tout gâché, il s’accroche à leur histoire. Même quand il savait que tout était terminé il s’est quand même accroché. Elle lui dit qu’il finira par vivre la bonne histoire et qu’à ce moment là il pourra s’accrocher. Don lui dit qu’il aurait aimé que ce soit leur histoire.


Résumé(s) par Ludi.
Dernière modification de la page le 11/06/2010 à 22h11.