1. Page d'accueil
  2. Episodes
  3. Saison 2

2#21 Peur bleue

image de l'épisode

Episode 34
Réalisé par : J. Miller Tobin
Ecrit par : Ken Sanzel

Personnages principaux (acteurs) :
Don Eppes (Rob Morrow), Charlie Eppes (David Krumholtz), Alan Eppes (Judd Hirsch), David Sinclair (Alimi Ballard), Colby Granger (Dylan Bruno), Amita Ramanujan (Navi Rawat), Megan Reeves (Diane Farr), Larry Fleinhardt (Peter MacNicol)

Personnages secondaires (acteurs) :
Dave Taggart (Craig Zimmerman), Sensei (Kevin Carroll), Trish Schane (Veanne Cox), Alec Schane (Al Espinosa), Ryan McCall (William Charlton), Officier équipe SWAT (Tino Struckmann), Technicien (Matthew Yang King), Matt Pribitech (Brian Cousins), Kurt Delock (Robert O'Reilly)

Version Originale :
Titre : Rampage
Première diffusion : sur CBS, le 28 avril 2006
Audience (première diffusion):

Version Française :
Titre : Peur bleue
Première diffusion : sur M6, le 15 décembre 2006
Audience (première diffusion): 4,5 millions

Navigation + :
Transcripts :
Sous Titres :
Captures : Sur une page unique | Dans la galerie
En parler : Le sujet officiel sur le forum

bannière de l'épisode

Charlie : " En fait, la seule chose dont j'ai peur, c'est d'avoir à nouveau peur. "

[...]

David : " Quelle est la première chose qu'un New-Yorkais remarque à Los Angeles ?
Megan : " Qu'il n'y a pas de bonne pizza. "

[...]

Charlie : " Rude semaine. "
Don : " Ouais, c'est bizarre, moi ... moi j'assure jusqu'à ce que tout rentre dans l'ordre et après je ne sais même plus où j'habite. "
Charlie (prenant une boite) : " Dis donc, tu savais que si tu veux couper un spaghetti en deux, il se brisera toujours en plusieurs morceaux ? "
Don (riant) : " Non Charlie, j'en savais rien. "

Résumé rapide

David interroge un homme suspecté de pédophilie et Charlie explique une approche mathématique à Don dans les locaux du FBI lorsqu'une fusillade y éclate.

Résumé

4 dimensions
3 victimes
2 stripes (non traduit)
1 chemin

Megan arrive au FBI, elle se dirige vers son bureau. En passant elle dit bonjour à David qui entre dans la salle d'interrogatoire et interroge un homme. Colby suit l'interrogatoire depuis la pièce adjacente, après quelques minutes sort et passe devant la salle de briefing où Charlie explique une théorie mathématique à son frère. L'agent Granger écoute quelques secondes puis poursuit jusqu'à la cuisine ; Megan s'y trouve déjà et se prépare un café. Tous deux parlent de l'interrogatoire que David est en train de donner. Colby commence par dire que le suspect n'avoue pas puis sa collègue poursuit en disant que comme la victime refuse de parler ; ils n'ont aucune preuve pour garder le suspect ou l'inculper. Tout deux concluent en disant que leur seule piste repose sur la théorie de Charlie.

Don, commençant à ne plus trop comprendre les explications de son frère, le lui fait savoir. Charlie prend donc un exemple : deux chiens enchaînés à deux coins différents du jardin. La longueur de leurs chaînes et leurs positions respectives délimitent la zone où ils peuvent être en contact.
Don ayant compris où son frère voulait en venir, conclue que pour son affaire ils doivent faire de même avec McCall et la victime. Ils doivent trouver la zone de contact.

Des coups de feux éclatent dans les locaux du FBI, Don se jette à terre en couvrant son frère en même temps, puis dégaine son arme et sort de la pièce. Tout comme les membres de son équipe, il se déplace en restant toujours à couvert du mobilier vers le tireur - preneur d'otage. Ce dernier continue à tirer des coups tout en se déplaçant a travers les différents espaces. David s'étant retrouvé en position derrière lui, lui saute dessus afin de tenter de le désarmer. Cette action permet à l'otage d'être libéré. Les deux hommes commencent à se battre et l'agent Sinclair se retrouve projeté à terre. Colby, Don et Megan tirent tous les trois sur le tireur - preneur d'otage, ce dernier s'effondre sur le sol et les 3 agents s'approchent de lui le tenant toujours en joue. David le met sur le ventre puis le menotte.
Don demande à sa collègue d'appeler une ambulance puis se renseigne pour savoir si des collègues sont blessés.
Charlie sort de la salle de briefing avec son ordinateur serré entre ses bras. Lorsque son frère le voit, il va à sa rencontre et lui demande s'il est touché. Charlie ne répond qu'après quelques secondes et dit qu'il va bien.
Megan vient parler à son chef, elle le prévient que le SWAT et l'ambulance arrivent, qu'ils ont deux blessés par balles sans gravité. Don se renseigne afin de savoir si c'est tout mais David répond que non. Il poursuit en disant que l'homme qu'il interrogeait est mort.

GENERIQUE

Don et Megan discutent en bas de l'immeuble, elle lui apprend que le tireur - preneur d'otage s'appelle Alec Schane, qu'il est agent immobilier à Pasadena et qu'il est entré au FBI en disant qu'il avait des informations au sujet d'un vol dans un musée. Elle poursuit en lui précisant qu'une fois dans l'ascenseur il a désarmé l'agent Labella, présent dans l'ascenseur, d'une seule prise.
Don demande comment l'agent à pu être désarmé, sa collègue lui répond que d'après l'agent du FBI il était très fort et rapide ; que le tireur - preneur d'otage s'est ensuite servit de l'agent comme bouclier humain et qu'il a tiré une 15aine de fois dont une fois pour tuer Ryan McCall, soupçonné d'agressions sexuelles. L'agent Sinclair, que Don et Megan venaient de rejoindre, les informe qu'ils ont l'autorisation de rentrer dans le bâtiment mais que pendant encore quelques heures une équipe du FBI va relever les indices dans leurs bureaux.
Don donne les instructions aux membres de son équipe, a savoir chercher s'il existe un lien entre Alec Schane et Ryan McCall.
L'agent Eppes va voir son frère qui est resté sous le porche : il est totalement tétanisé. Charlie demande à son frère comment il peut affronter cela tous les jours, Il essaie de détendre l'atmosphère en disant qu'ils ne se font pas tirer dessus tous les jours. Puis il lui propose un café que son frère refuse en lui expliquant qu'il a encore du travail.

Colby est à l'hôpital : il interroge M. Schane, lui demande si McCall avait agressé sa fille mais le suspect ne répond pas et fait signe qu'il veut écrire. L'agent Granger lui prête donc son stylo ainsi que son calepin ; une fois que l'homme a fini d'écrire il regarde l'unique mot écrit : avocat. Colby sort donc de la chambre et rejoint son coéquipier -devant la porte- qui est en train de montrer une photo à Mme Schane et à sa fille. Aucune des deux ne reconnaît la photo. Mme Schane ne comprend pas pourquoi son mari a fait cela et lorsque Colby la prévient qu'il veut voir un avocat elle explique qu'elle ne dira rien de plus. David tente de la faire parler en lui disant que son époux à tué un homme, qui plus est dans un bâtiment fédéral mais elle ne parle pas plus.

Charlie est dans son bureau, il raconte ce qu'il a vécu quelques heures auparavant à Amita et Larry, tout en essayant de résoudre une équation. Il leur explique qu'il ne comprend pas la réaction de Don suite à l'attaque, il trouve que son frère à prit la chose sans trop d'importance.
Amita lui explique que son frère agit ainsi afin de se protéger, que pour lui c'est un réflexe de survie, qu'il voit de la violence tous les jours et que donc il se protège en prenant les choses avec humour.
Larry pose une question qui énerve énormément Charlie, ce dernier ne comprend pas pourquoi tout le monde lui demande s'il va bien. Ayant besoin de travailler sur son équation il demande à ses deux amis de sortir.

Don revisionne les vidéos de l'attaque avec sa collègue quand les deux autres membres de son équipe les rejoignent. Ces deux derniers leur apprennent qu'ils n'ont pas trouvé de lien entre Schane et McCall.
Colby pense que tout cela commence à devenir « juste une attaque contre le FBI ». Megan fait une rapide analyse du tireur - preneur d'otage : aucune trace de dépression, de changement de comportement au travail, la technique utilisée pour désarmer l'agent Labella est excellente. C'est une technique qu'ils apprennent à Quantico et donc que leur homme a du pratiquer le self-défense.

Megan et Colby sont dans un dojo de self-défense, ils se renseignent auprès du responsable pour savoir si Alec Schane était membre de ce dojo. Megan montre un enchaînement et demande si Schane l'avait pratiqué au dojo. Le responsable lui répond par l'affirmative et indique que Schane avait longuement réalisé cet enchaînement avec un certain Kurt. Il termine en disant que les deux étaient en froid.
De retour au FBI les deux agents montrent à David le portrait robot de Kurt. Tout trois discutent ensuite de l'affaire. Don arrive et leur annonce qu'il a les résultats de la balistique : la balle ayant tué McCall provient de l'arme de Colby. Suivant la procédure, l'agent Granger lui remet son arme. Don lui propose de prendre quelques jours de vacances mais il refuse en expliquant que tout le monde doit bosser sur l'enquête. Avant de sortir il prévient donc qu'il reste et qu'il va à son bureau.

Don va voir son frère à la FAC, il lui demande de prévoir quand la prochaine attaque aura lieu. Mais Charlie réplique qu'il ne voit pas comment l'aider. L'agent Eppes lui demande d'appliquer son travail sur les trajectoires à cette affaire mais son frère lui dit qu'il ne peut pas appliquer l'optimisation combinatoire ici. Il lui propose donc d'utiliser l'analyse de menace mais à l'envers afin d'identifier (si possible) la cible visée.
Alors que Charlie et Larry examinent le plan des tirs, ils découvrent quelque chose. Pour l'expliquer à Don, son jeune frère prend l'exemple du jeu de billard. Il compare le tireur à la boule blanche, cette boule suit une certaine trajectoire jusqu'à ce qu'elle rencontre une autre boule ou les bords de la table. Lors de la rencontre avec un obstacle elle prend une nouvelle trajectoire et ce jusqu'au nouvel obstacle.
Don comprend que la boule c'est le tireur et que la table ce sont les bureaux. Charlie et Larry lui disent donc que le tireur ne visait pas quelqu'un en particulier et que son parcours n'était pas aléatoire. Charlie demande à visionner les vidéos afin de pouvoir comprendre le mobile du tireur ; son frère lui dit qu'il peut venir visionner les vidéos quand il veut dans les locaux du FBI. Mais Charlie refuse, il explique qu'il ne peut pas y aller car il a des cours à donner et puis il lui reste toujours son travail sur l'émergence cognitive. Don tente de la faire changer d'avis mais son frère lui dit qu'il va bien l'aider mais qu'il peut le faire ici où a la maison, qu'il n'est pas obligé d'aller au FBI et qu'il a juste besoin de recevoir toutes les informations.
Don fait remarquer à Larry que son frère à l'air perturbé. Le professeur Fleinhardt répond qu'au vu des événements qu'il a vécu c'est tout à fait normal.

Colby revisionne les vidéos et constate que lorsque Alec Schane est arrivé au FBI il s'est fait déposer. Il va donc voir ses collègues avec cette nouvelle information et leur explique que l'homme qui a déposé Alec c'est Kurt et que la voiture est une voiture de location qui a été volée une heure avant l'attaque. Puis ajoute qu'un avis de recherche est déjà en cours pour la voiture.

Charlie est dans le garage lorsque son père arrive et lui demande ce qu'il fait. Son fils lui répond qu'en faisait en maquette des bureaux il pense que ce serait plus facile. Alan le questionne donc afin de savoir pourquoi il ne se rend pas sur place mais son fils évite la question. Tout deux discutent pendant quelques minutes de ce qui s'est passé dans les locaux du FBI puis Charlie finit par dire qu'il a peur de retourner là bas.

Megan et David patrouillent dans les rues de Los Angeles à la recherche de la voiture volée. Ils la repèrent : elle est en feu.
Dans les locaux du FBI, Colby fait part à son chef du rapport du labo qu'il vient de recevoir à propos de la voiture. Ce rapport ne leur apprend rien d'intéressant.
Don lui donne les dernières informations concernant la balle qui a été tirée sur McCall. Cette balle avait du sang de Schane, cela signifie qu'avant de tuer McCall la balle avait touché le tireur.
Malgré cela Colby se sent coupable, son supérieur tente de le déculpabiliser mais en vain.

Amita vient voir Charlie dans le garage, il tente toujours de comprendre le chemin du tireur à l'aide de la maquette. Il explique à la jeune femme qu'il n'y arrive pas. Amita lui fait part de ce qu'elle pense, pour elle le problème ne vient peut être pas de la maquette mais d'un problème de perspective. Ou d'une nouvelle dimension poursuit Charlie.
Il se réfère au Tesseract et comprend que pour résoudre son problème il lui manquait la dimension temps. Il explique qu'il doit retourner au FBI afin de voir les mouvements de l'homme en temps réel.

Amita accompagne Charlie au FBI. Alors qu'ils avancent dans les bureaux, le jeune mathématicien se remémore l'attaque. Don arrive, et son frère lui demande les images de vidéo surveillance, des trépieds, un pointeur laser et de la ficelle en grande quantité.
Les deux jeunes chercheurs utilisent la ficelle afin de décrire les mouvements de chacun au cours de l'attaque ainsi que les tirs effectués.

Tout le monde se retrouve dans la salle de briefing. Amita commence à expliquer que l'analyse projetée au tableau est une analyse en 4 dimensions. Puis elle montre le parcours que Alec Schane a effectué. Charlie poursuit l'explication en disant que Schane a changé sa trajectoire à cause d'un espace bien précis. Le tireur a fait tout ce qu'il pouvait pour éviter d'atteindre les deux hommes se trouvant dans cet espace.
Après avoir pris des renseignements sur les deux hommes en question, Colby informe son chef que les deux agents sont John Devries et Dave Taggart, qu'ils sont tous les deux affiliés aux renseignements et ont un accès Top Secret, mais qu'il n'existe pas de lien avec Schane.
Don demande à ce que leurs ordinateurs soient vérifiés et que les deux agents soient interrogés. Son subordonné l'informe donc que Devries est en salle une et que Taggart est en arrêt maladie.

Megan et David sont partis chercher Taggart, lorsqu'ils arrivent à son domicile ils trouvent un café renversé, à coté de la voiture, depuis peu. Ils le trouvent caché sous le véhicule, et le ramènent au FBI.

Colby fait un résumé des deux agents à Don, Taggart avait toutes les raisons de vouloir s'enfuir car il possède un second compte à Wichita Falls et y a déposé 80 mille dollars sur les quatre derniers mois. Taggart se servait des données du FBI afin de collecter des informations sur Schane (emploi du temps de sa fille, assurance voiture de sa femme, photos de caméra de surveillance).
Les deux agents commencent à comprendre l'histoire mais ont toujours une interrogation au sujet de l'attaque au FBI. Megan leur apporte la solution. Le matin de la fusillade dans leurs locaux Taggart a téléchargé le dossier complet concernant un trafiquant d'armes du nom de Victor Meuller.

David interroge Taggart avec Colby, il fait un résumé de la situation : "Victor Meuller passe en procès, il sait qu'il va être emprisonné, il a donc besoin des noms et adresses des témoins et vous lui avez vendu cette liste contre de l'argent. Pour vous le seul moyen de faire une copie de cette liste c'était lors de l'évacuation du bâtiment et c'est ce qui c'est produit le jour de la fusillade". Tagger dit qu'il ne répondra pas aux questions et Colby lui répond qu'il n'en a pas besoin : son ordinateur peut et va fournir toutes les preuves afin de le faire arrêter.
Dave se décide à parler, il explique que Kurt a fait venir un tueur à gage d'Europe et qu'il voulait trouver quelqu'un d'ordinaire et donc pour cela il est allé voir les salles de self défense. Il voulait trouver un homme fort, baraqué, rapide et capable de désarmer un agent. Puis poursuit son récit en disant que c'est Kurt qui a menacé de tuer la famille de Schane.
Colby veut savoir qui est le prochain témoin sur la liste de Kurt mais Dave ne le sait pas.

Megan vient à la rencontre de Colby et David puis les informe qu'elle vient de recevoir le dossier de Kurt Delock de son véritable nom, et elle résume son dossier : il appartenait aux Forces Spéciale d'Afrique du Sud (451ème Bataillon de parachutistes), il est soupçonné d'avoir fait le « sale boulot » pour la police secrète pendant l'apartheid, il est recherché par 6 pays.
L'agent Reeves informe ensuite ses collègues que la sécurité a été renforcée au tribunal et que les deux témoins sont sous protection. Don pense que cela est très défensif et qu'ils devraient plutôt jouer sur le même terrain de Kurt.
Colby comprend que Kurt n'a besoin de tuer que les témoins clés. Après avoir regardé dans le dossier de Muller il finit par dire que le témoin le plus important c'est l'agent Matt Pribitech, car c'est lui qui est à l'origine de l'affaire : il en est le déclencheur. Megan avise ses collègues que Pribitech arrive de Prague car il doit témoigner à la fin de la semaine.

Les agents Reeves et Sinclair sont à l'aéroport, ils viennent de repérer leur homme. L'agent Pribitech informe David que Kurt détient sa famille.

Megan et David vont voir Alec Schane à l'hôpital et l'informe que Taggart a été arrêté, puis qu'ils vont mettre sa famille sous protection mais qu'il ne sera vraiment en sécurité que lorsque Kurt aura été arrêté.
Après quelques hésitations Alec se décide à parler : une caravane se situe au parc Needles et c'est à cet endroit qu'il rejoignait Kurt de temps en temps.

Dans les locaux du FBI, Matt Pribitech, dont le portable est sur écoute, reçoit un appel de Kurt. Ce dernier lui demande de revenir sur son témoignage et sa famille sera libérée.

Don, David et Megan observent la caravane. Trois personnes sont à l'intérieur. Colby informe son supérieur de l'appel que Pribitech vient de recevoir.
Après avoir fait quelques observations et calculs sur une vue aérienne de la zone où Don se trouve, Charlie lui indique que Kurt se situe sur un chemin de terre à 600 mètres au Sud-Est de sa position actuelle.
David et Megan vont libérer les 2 otages et simultanément Don tient Kurt en joue puis l'arrête.

Colby et David discutent en bas de l'immeuble du FBI. L'agent Granger raconte que l'alliance du Nord était déjà à Kandahar et les talibans tenaient des combats d'arrière garde dans les montagnes. Des grottes et des bunkers étaient disséminés un peu partout. Les membres de son équipe avaient peur toutes les nuits de sa faire massacrer par les talibans. Alors une nuit ils ont décidés de monter une embuscade entre leur camp de base et le col permettant aux talibans d'accéder à la montagne.
Le SAS était déjà en position, les membres de l'unité Colby n'ont pas eu le temps de monter leur embuscade. 2 agents britanniques sont morts.
David lui dit que ce n'était pas sa faute et que aujourd'hui non plus. Son ami lui répond qu'il le sait mais qu'il ne peut pas oublier ce qu'il a vécu là bas.

Charlie et Don sont dans la salle de repos. Alors que Charlie cherche du sucre il tombe sur un paquet de spaghettis. Il demande à son frère s'il sait qu'il était impossible de pouvoir casser un spaghettis en deux morceaux. Don répond par la négative.
Les deux frères commencent à vouloir briser des spaghettis en deux.

Alan invite Megan à dîner, car il n'a pas envie de déranger ses deux fils qui s'amusent et discutent ensemble.


Résumé(s) par Don-3695.
Dernière modification de la page le 10/06/2008 à 18h48.