1. Page d'accueil
  2. Episodes
  3. Saison 1

1#11 Science sans conscience ...

image de l'épisode

Episode 11
Réalisé par :
Ecrit par :

Personnages principaux (acteurs) :


Personnages secondaires (acteurs) :

Version Originale :
Titre : Sacrifice
Première diffusion : sur CBS, le 29 avril 2005
Audience (première diffusion):

Version Française :
Titre : Science sans conscience ...
Première diffusion : sur M6, le 23 juin 2006
Audience (première diffusion): 1,6 millions

Navigation + :
Transcripts :
Sous Titres :
Captures : Sur une page unique | Dans la galerie
En parler : Le sujet officiel sur le forum

bannière de l'épisode

Charlie : " Ca fait de vous un meurtrier. "
Scott : " Votre travail ne vous perturbe pas ? "
Charlie : " Comment ça mon travail ? "
Scott : " Vous êtes consultant à la NSA, non ? Evidemment vous l'êtes ... Et vous allez me dire que ce que vous faites pour eux n'a aucune conséquence ? "
Charlie : " Où voulez vous en venir ? "
Scott : " Vous me demandez comment je vais vivre avec ça ... Regardez vous dans une glace et posez vous la même question. "

[...]

Larry : " La science, oui la science, pas celle ci mais la vraie science, c'est la découverte, ce n'est pas l'invention. Les vérités sont autour de nous, que nous les trouvions ou non. "

Résumé rapide

Un chercheur sous contrat est retrouvé mort chez lui, et les données de son ordinateur à moitié écrasées ...

Résumé

Une alarme s'est déclenchée dans une maison. Deux policiers viennent inspecter la maison et découvrent le corps d'un homme. Peu de temps après, Don et David arrivent sur les lieux. Ils sont accueillis par John Reacher de la sécurité du territoire qui leur explique que la victime appartient à un de leurs groupes d'études informatique accrédité sécurité nationale. Il leur présente aussi Robert Oliver le président du groupe Lorman pour qui travaillait la victime : le docteur Hoke.

Deux hommes travaillent sur l'ordinateur de la victime. Don les aperçoit et demande s'il s'agit de techniciens du FBI. Robert Oliver lui répond qu'ils font partie du groupe Lorman. Don est abasourdi de voir que des civils sont présents sur le lieu d'un crime. John Reacher lui dit qu'ils ont une accréditation mais Don n'est pas d'accord et demande à ces 2 personnes de ne plus toucher à rien. John Reacher tente d'expliquer à Don qu'il a l'obligation de sécuriser les données de l'ordinateur du docteur Hoke. Don lui réplique qu'il s'agit de sa scène de crime et que son enquête pour homicide est prioritaire sur les soucis de secret défense de Reacher.

Il rejoint ensuite David près du corps. David lui apprend que la victime a été poignardée à plusieurs reprises et que selon le médecin légiste il serait mort depuis plusieurs jours. David demande à Don de quoi il parlait avec Reacher. Don lui répond que des personnes du groupe Lorman touchaient à l'ordinateur. David lui dit que d'après ce qu'il a compris quelqu'un avait déjà touché à l'ordinateur et que des fichiers ont été effacés. Don ordonne que l'ordinateur soit mis sous scellé et emporté aux bureaux du FBI.

Générique.

Don est avec Charlie et une technicienne informatique au bureau du FBI. La technicienne annonce que celui qui a effacé les données n'en a fait aucune copie. Elle ajoute que celui qui a fait ça savait ce qu'il faisait car les données ont été modifiées des millions de fois. Don ne comprend pas. Charlie lui explique que le langage informatique se résume à un code binaire c'est-à-dire à une succession de zéro et de un. Pour mieux faire comprendre, il compare les données à des pièces ou c'est face ou c'est pile. Effacer revient à retourner quelques pièces ce qui détruit le code et rend l'information inintelligible. Charlie ajoute qu'il doit retrouver la séquence originelle pour pouvoir avoir accès aux informations ce qui est très compliqué puisque les données sont composées d'une multitudes de zéros et de un. Don lui demande comment il compte faire. Charlie lui explique alors que le programme utilisé pour détruire les données a laissé une empreinte et que s'il peut la retrouver il pourra alors l'inverser et rétablir la séquence de départ.

Don rejoint David à son bureau. Ce dernier lui dresse le portrait de la victime : Jonas Hoke, spécialiste en physique appliquée, vivait seul, pas d'enfant. Selon son entourage, il était totalement dévoué à son travail. Il était en pleine procédure de divorce. Ses voisins le décrivent comme un gars calme sans histoire. Don fait remarquer que malgré tout il a finit sauvagement poignardé dans sa propre maison. David pense que ce n'est pas un travail de professionnel à cause du mode opératoire, du saccage de la maison et surtout de l'alarme qui se déclenche. Don s'interroge sur le fait que l'alarme se soit déclenchée le jour où on a découvert le corps et non le jour du meurtre. David revient sur le fait que la maison a été fouillée ce qui laisse à penser que le ou les meurtriers cherchaient quelque chose. Don lui réplique que celui qui a effacé les données savait exactement ce qu'il cherchait. David conclue que la fouille de la maison serait une ruse pour leur faire croire à un amateur. Don est aussi de cet avis. Il charge David d'interroger la femme de Hoke pendant que lui va parler avec Reacher du groupe Lorman.

David et Madame Hoke sont dans une salle d'interrogatoire. David lui demande comment se passait le divorce. Apparemment, il y avait un conflit financier. Madame Hoke lui explique que son mari ne voulait rien donner à son épouse sauf ce qu'elle avait apporté au moment du mariage. Elle ne l'entendait pas de cette façon car elle a contribué à sa réussite. David lui demande où elle se trouvait au moment du meurtre de son mari. Elle lui répond qu'elle était chez elle en compagnie de Lucas Grodin*, un ami.

Don discute avec Reacher. Il lui demande sur quoi travaillait exactement le docteur Hoke. Reacher lui dit que Hoke et le groupe Lorman travaillait sur un logiciel d'interprétation des données satellites. Don demande si ce logiciel est intéressant au point de commettre un meurtre. Reacher ne le croit pas.

Don retrouve Charlie dans un bureau au FBI. Il lui annonce que le Docteur Hoke travaillait sur le logiciel d'interprétation des images satellites. Charlie lui dit qu'il a trouvé un tel programme dans l'ordinateur. Don lui demande pourquoi il ne l'a pas prévenu plutôt. Charlie lui réplique que l'écrasement des données ne visait pas ce logiciel. Don ne comprend pas. Charlie lui fait alors une démonstration. Il écrit un mot sur un bloc et le masque. Il demande à Don de le retrouver. Don tourne la page du cahier et gratte la feuille au crayon à papier. Le mot écrit par Charlie apparaît. Charlie refait la même opération mais masque le mot d'une autre façon. Là impossible de voir le mot. Charlie continue en disant que le logiciel de télédétection a été effacé de façon superficielle, par contre d'autres données l'ont été de manière plus profonde. Il lui dit aussi qu'il a pu retrouver une partie des données. Il s'agit de statistiques de base ball. D'après ces informations, Hoke élaborait un logiciel d'estimation statistique en fonction de valeurs attribuées à des compétences. Charlie pense que Hoke essayait de prédire les performances en fonction des statistiques. Don se demande pourquoi effacer des données sur le base ball et surtout pourquoi tuer pour ça.

Au bureau du docteur Hoke, Don rencontre son assistant de recherche Scott Reynolds qui est en train de consulter l'ordinateur du docteur Hoke.
Don interroge Scott Reynolds, en présence de Robert Oliver le PDG du groupe, pour savoir où il était quand le meurtre a eu lieu. Il lui répond qu'il était au bureau. Il ajoute qu'il a vu pour la dernière fois le docteur Hoke la veille. Don s'étonne que personne n'ait trouvé anormal que Hoke ne vienne pas pendant deux jours. Selon son assistant, cela arrivait souvent. Il leur demande si le docteur Hoke s'intéressait au base-ball. Ils lui répondent qu'ils ne savent pas.

Après cette visite au travail de Hoke, Don informe Charlie par téléphone de ses découvertes.

Larry, qui a entendu la conversation, rejoint Charlie. Ils parlent de l'idée de prédire les performances humaines à partir de statistiques. Pour Larry, c'est inconcevable. Larry demande ensuite pourquoi Don s'intéresse au statistiques relatives au base-ball. Charlie lui répond qu'un chercheur a été assassiné. Larry le coupe en nommant la victime. Il explique ensuite qu'il le connaissait. Le docteur Hoke et lui ont fait leur thèse en même temps.

Don et David font un point sur l'enquête. David a découvert que le docteur Hoke a souscrit une assurance vie pour un montant de deux millions de dollars dont le bénéficiaire est sa femme. Il ajoute que Hoke ne voulait rien laisser à sa femme. Pour Don, le mobile est tout trouvé. David continue son rapport avec Lucas Grodin, l'ami de l'épouse de Hoke. Il s'avère que ce dernier a un casier pour coups et blessures.

Don et David partent interroger Lucas Grodin sur un de ses chantiers. Ils l'interrogent sur son passé et sur le fait que Madame Hoke et lui ont une liaison.

Charlie est au bureau du docteur Hoke. Il rencontre Scott Reynolds. Il remarque aussi un carton. Il demande si quelqu'un a touché aux affaires du docteur Hoke. Scott lui répond que ce sont ses affaires. Il explique aussi qu'il va reprendre ses études de thèse sur les statistiques économiques. Charlie lui demande ce qui aurait pu pousser le docteur Hoke à s'intéresser à l'analyse statistique du base-ball. Scott lui répond qu'il n'en a jamais parlé. Charlie lui demande si le docteur Hoke faisait des sauvegardes ou s'il travaillait sur un autre ordinateur. Il lui répond que le docteur travaillait soit sur l'ordinateur de son bureau soit sur celui de sa maison.

Charlie travaille dans le salon. Son père, voyant les statistiques, lui demande ce que veulent dire tous ces chiffres. Charlie lui répond que les Dodgers ne gagneront pas le championnat cette année. Alan rigole et dit qu'il ne faut pas être matheux pour le savoir. Il parle ensuite avec Charlie du fait que maintenant les épouses sont les premières suspectes dans les affaires de meurtres. Charlie ne comprend pas pourquoi quand dans un couple rien ne va plus, on tuerait l'autre alors qu'il suffit de divorcer. Son père lui répond que parfois l'idée même de divorcer est horrible. Charlie demande à son père si sa mère et lui n'ont jamais pensé à divorcer même si il n'a jamais été témoin de disputes. Alan lui avoue qu'ils y ont pensé quand Charlie est entré à Princeton à l'âge de 13 ans à cause de l'éloignement, des difficultés financières. Mais la question du divorce n'avait jamais été abordée parce qu'ils s'aimaient profondément. Charlie est abasourdi par ce qu'il vient d'entendre surtout qu'il n'en a aucun souvenir. Alan lui explique ensuite que si Don et lui n'ont jamais rien su c'est qu'ils cachaient leur disputes sous des choses anodines. Ces derniers mots donnèrent à Charlie une idée.

Charlie trouve des données sous les statistiques du base ball. Il annonce à Don sa découverte. Ces données concernent les budgets fédéraux, la moyenne des notes dans des établissements scolaires. Charlie pense que Hoke voulait appliquer l'analyse statistique non pas aux athlètes mais à toute la population. Il pense que Hoke fait une analyse du potentiel des personnes selon leur lieu de résidence, leur lieu de naissance...Don et David sont abasourdis par ce qu'ils entendent. Don demande à Charlie si Hoke avait finalisé son projet. Selon Charlie, Hoke n'avait pas fini de développer son équation mais une fois terminé il aurait pu prédire les performances humaines d'après les facteurs environnementaux et géographiques à l'échelle d'un quartier. Autrement dit, Hoke avait conçu un logiciel qui pourrait déterminer où investir et dire qui sera ou ne sera pas un gagnant.

Don et Charlie vont au travail de Hoke pour savoir si son assistant connaissait l'origine des données retrouvées. Il leur dit qu'il ne connaît pas ces données. Par contre il lui est arrivé de rechercher des données sur la consommation des ménages comme les revenus, le coût du logement, les habitudes d'achats. Mais la semaine avant sa mort, Robert Oliver l'a convoqué pour lui dire que le docteur Hoke n'avait plus le droit d'accéder à ce types d'informations.

David et Don font un point sur l'enquête. Selon David ; Hoke a essayer de doubler le groupe Lorman en mettant au point son propre logiciel. Pour Don, Hoke pouvait aussi essayer de voler ce logiciel. En tout cas c'est pour ça que Robert Oliver était présent le soir de la découverte du corps. David se demande pourquoi cacher le logiciel aussi sur son ordinateur à son domicile. Don avance l'hypothèse que Hoke se sentait espionné. Ils décident de retourner voir au domicile de Hoke et de rechercher la trace d'un moyen de surveillance. En examinant de plus près l'alarme, David remarque qu'il y avait quelque chose relié à l'alarme. Ils pensent que deux jours après le meurtre quelqu'un est passé pour retirer le dispositif ce qui a provoqué le déclenchement de l'alarme.

Don retourne au siège du groupe Lorman accompagné de Terry. Ils annoncent à Robert Oliver que quelqu'un a mis le domicile de Hoke sous surveillance. Terry avance l'hypothèse que Hoke travaillait sur un logiciel qui aurait été précieux pour de nombreuses personnes. Oliver réplique que le FBI avait libre accès au logiciel de télédétection. Don lui annonce alors qu'ils ont trouvé un autre logiciel sur l'ordinateur personnel de Hoke, logiciel qui n'a rien à voir avec les images satellites. Oliver semble surpris. Mais Don est convaincu qu'il est au courant. Il lui demande ce qui arriverait si un des consultants développait un logiciel pour son propre compte. Oliver lui répond que tous les chercheurs appartenant au groupe sont sous contrat avec le groupe aussi ce logiciel serait la propriété du groupe. Terry et Don lui exposent leur théorie selon laquelle Robert Oliver se serait introduit chez le docteur Hoke et se serait disputé avec lui car il refusait de lui donner le logiciel. Oliver s'emporte et demande à consulter son avocat. Don lui explique que si la presse apprend que le groupe Lorman fait l'objet d'une enquête criminelle, les contrats avec le gouvernement pourraient être annulés. Oliver décide de tout leur dire. L'idée de prédire la réussite humaine en utilisant l'analyse statistique a été initiée par le groupe. Le docteur Hoke refusait de fournir ses équations s'il n'obtenait pas une part des bénéfices des ventes du logiciel. Oliver a bien sûr refusé car selon lui le logiciel lui appartenait pleinement. Par contre Oliver nie l'avoir mis sous surveillance mais il reconnaît que quand il a appris la mort de Hoke il a voulu récupérer ces données c'est pour cela qu'il a appelé Reacher.

Don a une discussion avec Reacher. Reacher lui annonce qu'effectivement Oliver a fait appel à lui pour pouvoir récupérer le logiciel. En effet, ce programme permettrait de mieux attribuer les subventions dans des lieux où le potentiel de réussite est le plus fort. Don est stupéfait. Il lui demande alors s'ils ont mis la maison de Hoke sous surveillance. Reacher lui répond que non. Mais Don sait que même si c'était eux il ne lui dirait pas. Reacher demande si les données ont été restituées au groupe Lorman, Don lui réplique que sont des preuves et qu'il n'a pas l'intention de le faire tant que l'enquête n'est pas finie.

Don rejoint David et un technicien qui examine l'alarme de chez Hoke. Apparemment il n'y a aucune empreinte ou trace d'ADN. Selon le technicien le dispositif a été implanté dans l'alarme elle-même, il pourrait s'agir d'un système audio. En regardant au microscope, David remarque le numéro de série de l'alarme. Cette alarme a été posée par Grodin Constructions, le petit ami de madame Hoke.

David et Don retournent voir Lucas Grodin et l'interrogent sur la pose d'un système audio de surveillance. Lucas leur dit que l'avocat de Madame Hoke lui a demandé d'accompagner quelqu'un qui a posé quelque chose dans l'alarme. David et Don procèdent à son arrestation.

David va interroger de nouveau Madame Hoke. Il lui demande pourquoi elle ne leur a pas dit qu'elle avait demandé à Lucas Grodin de poser un système d'écoute chez son mari. Son avocate répond que comme la maison n'a pas encore été attribuée dans le divorce, Madame Hoke était dans son droit. Madame Hoke explique ensuite que c'est elle qui a contribué à la réussite de son mari et qu'il est normal qu'elle ait quelque chose en retour. L'avocat confie à David les bandes de surveillances.

Don, David, Charlie et la technicienne informatique regarde les bandes de surveillance. Il s'agit d'une vidéo numérique non pas prise par une caméra mais par une antenne de type Van Eck. Charlie leur explique qu'une antenne Van Eck enregistre les ondes électromagnétiques émises par l'écran de l'ordinateur, et, grâce à un décodeur, on peut voir toutes les informations se trouvant sur l'écran. Ils visionnement l'enregistrement et déterminent quand exactement les fichiers ont été effacés. Pour eux il ne fait aucun doute que le tueur connaissait son mot de passe. Don déplore qu'il n'ait laissé aucune empreinte. Pour Charlie, c'est faux. Il reconstitue une image de la frappe des touches du clavier sur l'ordinateur personnel de Hoke et une autre sur l'ordinateur du bureau. Il explique aussi que l'on peut distinguer la frappe d'une personne grâce au rythme. En regardant les deux images, Don les trouve identiques. Charlie lui dit que la première image correspond à la frappe du mot de passe de Hoke le jour du meurtre et que la seconde a été enregistrée après son décès. Pour Don, il ne fait aucun doute que le meurtrier est son assistant Scott Reynolds car lui seul avait accès au mot de passe de Hoke au bureau.

Juste après son arrestation, Charlie parle avec Scott Reynolds pour comprendre comment il a pu tuer un homme et en plus un collègue pour de l'argent. Scott Reynolds lui répond qu'il ne l'a pas tué pour l'argent ou parce qu'il était jaloux de sa réussite. Il l'a tué à cause de son logiciel car il lui était facile de voir ce qu'il aurait pu advenir de quelqu'un qui, comme lui, a grandi dans un quartier difficile. Il lui explique aussi que les ordinateurs de son lycée lui ont permis de réussir ainsi qu'à beaucoup d'autres personnes. Charlie ne comprend pas en quoi la mort du docteur Hoke va arrêter tout ça. Scott lui dit qu'il a fait cela pour empêcher le docteur Hoke de priver de tout espoir des personnes. Scott lui pose alors une question qui bouleverse Charlie. Il lui demande si le fait de travailler pour le gouvernement ne le perturbe pas et si ce qu'il fait est toujours utilisé à bon escient.

Charlie se demande s'il doit continuer le travail de Hoke et terminer l'équation. Larry lui demande pourquoi. Après tout ce n'est que la modélisation d'une prophétie. Charlie ne comprend pas. Larry lui explique que si on utilise cette équation pour choisir ceux qui vont réussir alors ceux qu'ils ne le sont pas n'auront aucune chance. Pour lui ce n'est pas ça la science. Charlie dit alors que pour lui son travail est de concevoir des équations qui seront ensuite utilisées de façon intelligente. Il se demande s'il n'a pas tort. Larry lui explique que toute invention scientifique à un côté positif pour l'homme mais aussi un côté négatif. Il ajoute que la science est la découverte et non l'invention. Selon lui, les vérités sont présentes autour de nous même si nous ne les voyons pas.

* enregistré sous « Grant » sur IMDB


Résumé(s) par Emmy.
Dernière modification de la page le 10/06/2008 à 17h40.